En entreprise, exhiber son sexe est une faute grave

On s’en serait douté, le lieu de travail n’est pas l’endroit idéal pour l’exhibitionnisme. Mais c’est toujours intéressant de constater que la réalité dépasse bien souvent la fiction.

Voici un cas tout fait réel ayant donné lieu à un arrêt rendu par la Cour d’appel de Lyon. Un salarié avait été licencié pour faute grave pour avoir exhibé son sexe devant la femme chargée de faire le ménage dans les locaux de l’entreprise. La Cour d’appel a validé ce licenciement pour faute grave.

Pour sa défense, le salarié avait soutenu qu’au moment des faits, il s’était seulement rendu aux toilettes pour satisfaire un besoin urgent, mais n’avait pas remarqué la présence de cette femme.

Effectivement, lors de l’enquête menée par la gendarmerie, il avait indiqué qu’il se rendait vers l’urinoir qui se trouvait encore à quatre mètres, et qu’il avait commencé à défaire la braguette de son pantalon. Ensuite seulement, il avait constaté dans un miroir la présence de cette femme…

Mais pour la Cour, au vu des éléments de l’enquête (plans, témoignages…etc),  »le salarié n’avait pas agi sous l’emprise d’un état irrépressible de faire sa miction puisque, selon ses propres dires, il avait fait le détour d’aller au préalable déposer son blouson dans un sac devant son vestiaire.

Dès lors, rien ne justifiait qu’il déboutonnât son pantalon avant d’avoir atteint l’urinoir. »

Voilà un arrêt qui n’apporte pas grand chose et qui ne fera pas avancer le droit, mais au moins c’est drôle…

Source : CA Lyon, 12 janvier 2007, n°06/01448. YN avocat travail Lyon septembre 2014.

Laisser un commentaire